Accueil INNOVATION L’Interview de Sarah HEDI et Maëva BOYER, créatrices de MODE DE VI.LL.E

L’Interview de Sarah HEDI et Maëva BOYER, créatrices de MODE DE VI.LL.E

12 min lues
0
24
1,505
Mode De Vi.ll.e

Bonjour Sarah, bonjour Maëva. Je vous remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions pour le blog Linguère Sara. Aujourd’hui, vous allez nous parler de vous et du dernier projet dans lequel vous vous êtes lancées ensemble : Mode de Vi.ll.e.

Quel âge avez-vous ?

Sarah : Bonjour Béatrice, merci d’avoir pensé à Mode de Ville ! J’ai 23 ans.

Maëva : Hello, et 24 bougies pour moi.

Depuis combien d’années vivez-vous au Sénégal ?

Sarah : Je suis née et j’ai grandis au Sénégal. Après l’obtention du bac, je suis allée étudier à Paris et ça fait maintenant un an que je suis rentrée à Dakar.

Maëva : Je suis rentrée il y a un peu plus d’un an, également. J’étais à l’étranger pour mes études, mais je suis née et j’ai grandi à Dakar.

Quelles sont les études que vous avez faites après le Bac ? Pourquoi avoir choisi ces voix précisément ?

Sarah : Après un baccalauréat littéraire obtenu au Lycée Français Jean Mermoz de Dakar, je suis allée à Paris. J’ai commencé par une licence en Philosophie et Humanité à la Sorbonne, la tête pleine de questions et de rêves. Mais je n’y suis restée que six mois, en raison d’une approche que je considérais comme trop scolaire et méthodique. Je me suis ensuite exilée le reste de l’année à Bourg-en-Bresse pour travailler auprès des chevaux, avant de rejoindre l’École Internationale de Marketing du Luxe, à Paris, où j’ai obtenu mon diplôme. Ce qui m’a poussé à choisir cette branche, c’est ma passion pour l’artisanat et les objets aussi rares que particuliers, et surtout, empreints d’une histoire, comme les œuvres d’art ou les pièces de créateurs. À mes yeux, la marque Hermès incarne à la perfection toutes les caractéristiques essentielles au rayonnement d’une marque iconique. J’ai voulu me rapprocher de ces maisons authentiques afin de comprendre leur fonctionnement et stratégie, et m’instruire de son succès intemporel et international pour construire mes projets de demain.

Maëva : J’ai obtenu mon bac en 2014,filière STMG au lycée français Jean Mermoz de Dakar, comme Sarah. Après cela, je suis allée deux ans à Bordeaux pour un BTS Gestion et finance. Après son obtention, je suis rentrée à Dakar par mal du pays. Je me suis réorientée vers le commerce international vers une troisième année de licence à BEM Dakar. Et enfin, j’ai achevé mon cursus avec deux ans de master en brand management à Kedge Business School à Bordeaux. Je pense que je n’ai jamais voulu rentrer dans une branche précise. J’aime être polyvalente.

Aujourd’hui, où en êtes-vous par rapport à vos choix premiers ?

Sarah : Je suis heureuse de pouvoir continuer à créer, quel que soit le domaine. La mode et les vêtements sont une forme d’art et d’expression qui subliment le corps, le cachent ou le dévoilent… Mon travail d’aujourd’hui est en parfaite adéquation avec le cursus que j’ai eu la chance de suivre. Je me base énormément sur mon apprentissage dans le secteur du luxe, du marketing et de l’auto-entrepreneuriat. Les nombreux projets que j’ai eu à mener au cours de mes études me servent d’expériences pour la concrétisation de mes ambitions.

Maëva : Je suis contente d’avoir fait ses choix, particulièrement mon master en gestion de marque qui m’a énormément familiarisé avec le monde de l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je mets en pratique mon côté “technique” via la gestion administrative et financière de Mode De Ville, tout en laissant mon côté “artistique” via la création des vêtements, etc.

Maintenant, je vous propose de nous parler de votre nouveau concept, « Mode de Vi.ll.e ». Mais avant, je vais faire ma curieuse et vous demander ce qui a motivé votre partenariat dans le cadre de ce projet.

Nous sommes des amies de longue date, nos parcours et nos styles, aussi bien créatifs qu’imaginaires sont très différents. Nos garde-robes n’ont rien à voir l’une avec l’autre, pourtant, on s’entend toujours sur la notion d’un look chic et décontracté. Nous avions envie de créer quelque chose de nouveau, de plutôt conceptuel, d’habiller les gens avec des vêtements qui leur ressemblent, qu’ensemble, ils rayonnent… En croisant nos réflexions et nos ressources, nous avons finalement misé sur l’idée d’une marque lifestyle authentique où les pièces seraient rares, écoresponsables, made in Sénégal… bref, quelque chose d’expressif et représentatif des valeurs que l’on soutient.

Sarah HEDI

À quel moment avez-vous lancé « Mode de Vi.ll.e » ? Et dans quel contexte ?

En réalité, le concept semble nouveau, mais l’idée mijotait à petit feu depuis un moment dans nos esprits et nos échanges. C’est en pleine période de pandémie que nous avons trouvé le temps de permettre à Mode de Ville de voir le jour, loin de nos bureaux habituels. Il faut croire que le semi-confinement nous a rendues créatives ! Un mois seulement s’est écoulé entre le jour où nous avons officiellement décidé de nous lancer et celui où nous avons révélé la marque au public. Mode de Ville existe donc depuis juin 2020 et se développe à son rythme, aussi décalé que son style.

Alors, « Mode de Vi.ll.e », de quoi s’agit-il exactement ?

Mode de Vi.ll.e est une plateforme d’innovation du style où les limites entre l’impertinence de l’urbanwear et le luxe le plus parfait s’entremêlent méchamment.

L’idée est de proposer des pièces rares et précieuses, avec une créativité sans limites et une touche d’impertinence aux amateurs d’artisanat et de matières authentiques.

Notre mode de confection se base sur le fait main, le respect, le sur-mesure, l’écoresponsable et surtout le made in Sénégal.

Mode de Ville, c’est tout simplement des vêtements urban-chic (faits avec amour) pour ceux qui osent.

Mode De Vi.ll.e

Pourquoi avoir choisi de couper le mot « Vi.ll.e » ainsi ?

Mode de Vi.ll.e c’est un peu l’idée d’ajouter des ailes / L , dans notre mode de vie… Et puis ces deux lettres isolées sont une référence directe aux deux griffes de notre logo, tout comme ils peuvent symboliser les bâtiments et la structure à la fois moderne et urbaine de notre environnement.

Quelles sont les valeurs que vous cherchez à véhiculer auprès de votre future clientèle, dans le cadre de ce projet ?

Les valeurs essentielles à la marque sont avant tout, l’audace, parce qu’on aime ce qui claque !  La passion, parce qu’elle est nécessaire à toute chose. L’authenticité, parce qu’on n’a aucune raison de faire comme les autres. La liberté, parce que c’est le mot d’ordre dans notre processus de création, et qu’il se marie harmonieusement à la créativité. Le sur-mesure, parce que chaque corps est unique et qu’on aime et on respecte la singularité de chaque forme. Enfin, l’innovation, car notre monde évolue et nous avec.

Mode De Vi.ll.e

Qui sont les grands designers de mode qui vous inspirent ?

Sarah : J’admire Matthew Williams, pour sa faculté à créer des looks innovants tout en rendant hommage au minimalisme, notamment à travers la marque Alyx Studio. Ses créations sont épurées, flexibles, en parfaite adéquation avec les nouvelles habitudes et attitudes. Et je ne peux ne pas citer l’incroyable et iconique Gabrielle Chanel, parce qu’elle incarne l’audace et qu’elle a bouleversé la mode et révolutionné nos dressings.

Maëva : Kenneth Ize est l’un de mes créateurs phares. Il propose des looks ruban, mais toujours avec un rappel à la mode africaine subtil. J’aime beaucoup également Zerina Akers, une créatrice de mode très urban et underground.

Qui sont les personnes qui constituent votre équipe ? Pourquoi ?

Nous avons commencé à fonder Mode de Ville grâce à un élément clé de notre équipe, le couturier, monsieur Abdoulaye Barry. En plus d’avoir un style raffiné et un souci du détail, Abdoulaye est la personne qui apporte à chaque pièce son supplément d’âme, car il travaille chaque morceau de tissu de ses mains et de sa passion, et c’est ce qui le rend unique et tellement particulier.

Mode De Vi.ll.e

Nous tenons également à remercier nos très chers collaborateurs: Noor Fawaz, make-up artist pleine de talent et de douceur complète les looks Mode de Ville d’un coup de pinceau et de couleurs pleines de vie, VTSEN est également notre partenaire en assurant des trajets de groupe sécurisés et agréables en cas de déplacement.

Il y a également Cindy Marciel, Léa Hedi, Mathilde Aidara, Oumy Sow, Ravah, Camille Langlois et Max Evra pour leur participation en tant que modèles pour présenter notre toute première collection de vêtements.

Mode De Vi.ll.e

Enfin, on peut aussi évoquer et remercier nos proches et nos familles qui sont nos principaux conseillers et qui nous permettent de nous améliorer tous les jours.

Comment allez-vous fonctionner pour répondre aux attentes des client(e)s ?

À travers Mode de Vi.ll.e, nous souhaitons exprimer une vision nouvelle et différente de la mode contemporaine. Nos créations sont disponibles en éditions limitées afin de préserver tout le prestige et la rareté qu’elles représentent. Si l’on choisit Mode de Ville, ce n’est pas pour avoir la même chose que tout le monde.

Notre communication passe essentiellement par les réseaux sociaux qui servent de vitrines à nos articles. Tel qu’est le monde aujourd’hui, nous tâchons d’être connectées et d’échanger en direct, de façon simple et rapide avec les plus intéressé(e)s.

S’informer régulièrement sur les besoins des personnes nous permet de comprendre et proposer ce dont elles ont besoin, c’est-à-dire des pièces en accord avec leur mode de vie. Par exemple, nous pouvons proposer de recréer pour vous un de nos modèles dans un autre coloris. Nous veillons à ce que les vêtements offrent confiance et confort, si bien, que si quelque chose ne vous convient pas, vous bénéficiez d’une retouche offerte.

Avez-vous prévu d’ouvrir un magasin de prêt-à-porter à Dakar, ou ailleurs ?

On met au défi le prêt-à-porter ! (rires) Chez Mode de Vi.ll.e, on ne standardise pas, on ne surproduit pas. Nous ne cherchons pas à ce que ce soit les personnes qui viennent vers les vêtements, mais plutôt que ce soient les vêtements qui viennent à eux. Même pas besoin de se déplacer, nous vous livrons gratuitement.

Pour le moment, nous nous focalisons sur notre présence en ligne, car, avouons-le, nous passons de plus en plus de temps rivés sur nos écrans…

Plus tard, éventuellement, nous espérons pouvoir inaugurer un Studio Mode de Vi.ll.e ou un atelier chaleureux pour faciliter les échanges et permettre aux plus curieux de voir et toucher les pièces prototypes.

Comment les client(e)s doivent-ils (elles) s’y prendre pour passer commande chez vous ?

Pour renseignements ou achats, les client(e)s peuvent nous contacter via les réseaux sociaux, par email et même par téléphone ou WhatsApp. Après avoir enregistré la commande, nous convenons ensemble d’une date de rendez-vous pour la prise de mesures avec le couturier.

Au cours de cette rencontre, nous proposons un prototype des pièces commandées afin de pouvoir toucher et observer de plus près le vêtement. 50% du règlement final sont remis au moment du rendez-vous. Par la suite, dans un délai d’une semaine maximum, la commande est livrée gratuitement (sur Dakar) à l’adresse de votre choix, où vous pouvez régler les 50% restants.

Est-il possible de se faire livrer à l’Étranger ?

Si vous êtes loin, mais que vous avez quand même craqué sur un look Mode de Vi.ll.e, on se débrouille pour vous le faire parvenir dans les meilleurs délais. Cependant, la livraison est aux frais du client. Pour que le vêtement soit parfait, nous communiquerons un tutoriel expliquant comment prendre ses mesures soi-même.

Quelles sont vos ambitions pour la suite de ce projet de mode ?

À l’avenir, nous souhaiterons nous développer dans d’autres univers que la mode, en proposant des pièces diversifiées et complémentaires au mode de vie moderne. Nous allons vers l’idée d’une Mode de Ville conceptuelle et purement tournée lifestyle.

En plus des réseaux sociaux, nous envisageons de créer une vitrine digitale, ainsi qu’une prise et de modification de rendez-vous autonome et facilitée directement via notre plateforme.

La présence à l’international est également essentielle pour Mode de Vi.ll.e, car nous nous inspirons des cultures du monde, tout en souhaitant faire rayonner le savoir-faire sénégalais.

Et pourquoi ne pas se lancer dans des collaborations épiques avec d’autres marques jeunes, ambitieuses, et innovantes ?

Et si Mode de Vi.ll.e devenait un mode de vie nouveau ? Nous aimerions développer le volet événementiel de la marque et proposer, en plus des produits et des services, des expériences uniques.

Mode De Vi.ll.e

Sur quelle citation souhaitez-vous laisser les lectrices et lecteurs du blog ?

“You are different, be proud” / “Vous êtes différent(e), soyez-en fier(e)!”

Mode de Vi.ll.e, c’est pour celles et ceux qui s’habillent différemment, aiment différemment, vivent différemment.

À nos yeux, Mode de Vi.ll.e est plus qu’une griffe, c’est un état d’esprit, un appel à la liberté de porter.

Sarah, Maëva, je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et je vous souhaite, à toutes les deux, beaucoup de succès dans la réalisation de vos beaux projets !

Pour contacter Mode de Vi.ll.e :

Mode De Vi.ll.e

Téléphone : 00 221 77 106 04 96

Email : modedeville@outlook.com

Sur Facebook, Instagram, et Twitter

Site internet en construction

Crédit photo : Mode de Vi.ll.e 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Linguère Sara
Charger d'autres écrits dans INNOVATION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Dans les chaînes du silence – Ndèye Fatou NDIAYE – Sénégal

Où allons-nous ? Au Sénégal, de Dakar à Ndiader, ainsi qu’en Espagne À quelle époque ? Il …